1. Liberer de la place

Evidemment, le but c’est de ce servir du petit stock qu’on c’est déjà constitué avec tous les doublons, les gels douche en lots de deux, les 3-4 savons LUSH qu’on a acheté d’un coup, parce que on s’est laissé emporter dans le magasin. Et au passage on remet de l’ordre dans la sale de bain.


2. Redécouvrir les vieux chouchous

Dans mon cas c’est mon rouge à lèvres préféré de Make Up For Ever, le Numéro 29 Rouge Artist Intense. Une sorte de vieux rose, mes lèvres en mieux, qui va avec tous les looks, mais je l’avais obligée à cause des nouveaux venus que j’avais hâte de tester. Ou ma bonne vielle crème Céleste de chez LUSH qui est indispensable pendant l’hiver pour une peau sèche et sensible.

DSCF5366                 DSCF5360

 

3. Ne pas zapper et voir si ça marche !

Quand on a l’embarras de choix, il est possible de se perdre dans le tas et on a tendance d’alterner, de zapper et de changer frénétiquement de routine et on n’a pas vraiment la possibilité de voir l’effet d’un produit sur le long terme.

Et comme je n’aime pas jeter, je laisse toujours une deuxième chance aux produits qui m’ont déçu.  Si vraiment ça marche pas, au moins je sais pourquoi et je suis sure de ne plus jamais racheter. Et ça fait du bien de se rappeler pourquoi ce truc était abandonné dans le tiroir. Non, je ne l’ai pas juste obligée,  c’est que le truc ne marche pas.

4. Porter ce qu’on aime

Ce point est important pour tout, fringues, chaussures, bijoux et pas uniquement maquillage.

Si quelque chose vous fait plaisir – portez-le.  J’en avais assez d’enterrer de trucs qui avait le pouvoir de mettre un grand sourire sur mon visage, parce que trop inhabituel, pas assez nude, trop voyant, pas assez  « comme tout le monde ». Ou tout simplement des belles choses de qualité,  qui boostent notre confiance, mais on les réserve pour quand on perd 5 kilos, quand on a les cheveux plus long/courts ou pour quand on sera invitées à la cérémonie des oscars.  On a le droit de rêver, mais pourquoi ne pas se faire plaisir en attendant ?

5. Voir de quoi on a vraiment besoin

Puisque on sera amenés à utiliser que ce qu’on a sous la main on va vite se rendre compte qu’on a pas un bon correcteur ou une bonne base de paupières ne sera pas de trop et qu’il y a des choses que de points de vue pratique il faut ce procurer mais on va pas chez Sephora avec une shopping liste et une fois dans le magasin on est tout de suite attirés par ce qui nous fait envie, parce que c’est jolie, nouveau mais vraiment indispensable. Si on ce laisse le temps de réfléchir on pourra vite identifier nos vraies must haves et faire une recherche, comparer avant d'acheter.

La suite est pour très bientôt,

Talisa